24 novembre

les environnements intelligents

Isabelle Prévost, ing. M.sc.a

Spécialiste en intelligence artificielle

Développer des environnements intelligents : La serre zen

L’agriculture est d’une immense importance, mais sa pratique est limitée par l’accessibilité des territoires, par les conditions environnementales variables et par la disponibilité de gens compétents pour la rendre productive. Dans ce contexte, nous avons créé une serre qui tire parti d’experts agronomes, d’objets connectés (IoT) et de nos compétences de développement de prototypes pluridisciplinaires. Les paramètres physiques de notre Serre zen seront entièrement contrôlés et optimisés, ce qui rendra possible une agriculture locale disponible à chacun, malgré les environnements arides, à petite comme à grande échelle et ultimement à faible coût.

Luc gagnon, b.sc.a

Agroéconomiste spécialisé en production en serre / production végétale maraîchère - Collège Lionel Groulx

Développer des environnements intelligents : La serre zen

L’agriculture est d’une immense importance, mais sa pratique est limitée par l’accessibilité des territoires, par les conditions environnementales variables et par la disponibilité de gens compétents pour la rendre productive. Dans ce contexte, nous avons créé une serre qui tire parti d’experts agronomes, d’objets connectés (IoT) et de nos compétences de développement de prototypes pluridisciplinaires. Les paramètres physiques de notre Serre zen seront entièrement contrôlés et optimisés, ce qui rendra possible une agriculture locale disponible à chacun, malgré les environnements arides, à petite comme à grande échelle et ultimement à faible coût.


Hobivola a. Rabearivelo

Directeur, Stratégie & Partenariats - BI Expertise

Faciliter l'inspection des grandes structures urbaines grâce aux technologies d'intelligence artificielle pour bâtir des villes résilientes face aux changements climatiques

D'ici 2050, 68% de la population mondiale vivra dans des villes de plus de 500 000 habitants. Or, la très grande majorité de ces communautés est vulnérable à au moins un type de désastre naturel. Cela a un impact significatif grandissant sur l'intégrité des structures urbaines qui les composent. C'est d'autant plus critique à mesure que des catastrophes naturelles plus nombreuses et de grande envergure accompagnent les changements climatiques; ou lorsque ces structures font face à des changements de saison extrêmes, comme c'est le cas au Québec.
Dans le contexte des villes et communautés intelligentes, les technologies d'intelligence artificielle peuvent grandement contribuer à améliorer les inspections des structures urbaines pour accroître la résilience des collectivités. Durant cette présentation, nous verrons comment la vision numérique, l'apprentissage automatique, les drones, l'infonuagique et la 5G peuvent être mobilisés pour accélérer l'inspection des grands bâtiments résidentiels ou commerciaux, et ainsi réduire les risques sur leur intégrité. Nous verrons comment cela peut également s'appliquer à d'autres structures ou contextes, et ouvriront la discussion sur l'importance des jumeaux numériques et du partage de certaines données pour catalyser l'intelligence collective et bâtir des communautés résilientes face aux désastres naturels.


Michel rioux

Professeur agrégé - ETS, Département des génies de systèmes
Conseiller spécial - CEI-MTL

Équipement en tant que service : plus intelligent qu’une location!

L’économie du Québec est peu productive depuis très longtemps, en bonne partie par un manque d’investissement en technologie, et la pénurie de main-d’œuvre a exacerbé ce problème. Plusieurs entreprises sont prisonnières dans un cycle non productif : manque de main-d’œuvre, manque de capacité, gestion des retards et des crises, peu de valeur ajoutée, peu de rentabilité, incapacité d’acquérir des ressources productives et ça recommence. Comment se sortir de ce cycle?
L’équipement en tant que service est un modèle d’affaires qui permet l’usage de technologies performantes sans investissements majeurs (CAPEX). Ce modèle d’affaires facilite l’accès aux équipements productifs, en simplifie l’utilisation, abaisse le coût total du cycle de vie et est bénéfique pour toutes les parties prenantes : l’utilisateur, le fournisseur, le banquier et même les spécialistes de l’Internet des objets (IdO) et de l’intelligence artificielle (IA).